L’antivirus utilisé dans la Gendarmerie…

Les 88000 postes de travail informatiques utilisés par la gendarmerie avaient auparavant l’antivirus McAfee. Cela impliquait d’utiliser le système d’exploitation Windows de Microsoft pour lequel la Gendarmerie devait s’acquitter des coûts de licence même si ceux-ci pouvaient bénéficier d’une remise consentie à l’UGAP (Union des Groupements d’Achats Publics).

De plus, la Gendarmerie souhaitait s’orienter vers les logiciels et les systèmes d’exploitation Linux.

C’est donc le 21 juin 2013 que le Général Bernard Pappalardo a écrit au Directeur interministériel des systèmes d’information et de communication, que la Gendarmerie n’utiliserait plus McAfee et que la Gendarmerie allait rechercher un autre antivirus avec une console d’administration fonctionnant avec Linux.

En 2016, lors du Forum International de la Cybersécurité, un officier de la Gendarmerie, Olivier M., rencontre l’éditeur de solutions de protection antivirus Eset. C’est le départ d’une collaboration entre l’éditeur Eset et la Gendarmerie nationale. Un projet auquel a participé l’officier de Gendarmerie Arnaud Le Grignou, en charge de la cybersécurité et du numérique à la Gendarmerie. Et en 2017, un prototype est lancé.

Depuis l’automne 2019, l’ensemble du parc informatique de la Gendarmerie est donc équipé par les logiciels de protection antiviraux de la société Eset.

Ce choix a notamment été fait parce que l’antivirus d’Eset

  • a pu être installé en quelques jours sur les ordinateurs de la Gendarmerie, y compris sur quelques uns qui étaient encore avec le système d’exploitation Windows nécessaire pour les VIP, l’interministériel et le Pôle Judiciaire de la Gendarmerie Nationale
  • ne prend qu’une toute petite partie de la puissance de la machine sur lequel il est installé, à l’inverse des autres antivirus que sont Norton, McAfee, Kaspersky…
  • l’antivirus Eset n’interrompt pas l’utilisateur dans son travail par des messages incessants
  • dans le cadre d’une utilisation par une administration ou une entreprise, l’antivirus peut être géré dans une console d’administration centralisée
  • la société Eset a des contacts étroits avec Europol et l’ENISA

SOS Piratage Informatique est le partenaire référencé chez Eset.

SOS Piratage Informatique est à votre écoute pour vous conseiller, installer et vous accompagner sur les différentes solutions de protection disponibles pour les particuliers, les entreprises et les administrations, telles que :

  • Eset Internet Security (sécurité des achats en ligne sur Windows, MacOS et Androïd et protège évidemment contre les logiciels malveillants)
  • Eset Protect Mail Plus pour vos échanges e-mails sécurisés
  • Eset Secure Authentication est un puissant système d’authentification à double facteurs pour accéder aux données
  • Eset Cloud Office Security pour Office 365 et sa protection contre les vulnérabilités pas encore corrigées par l’éditeur Microsoft
  • Eset Smart TV pour protéger votre navigation sur internet lorsque vous surfer à partir de votre téléviseur

Pour mettre en place les solutions Eset, nous avons suivi une formation spécifique et obtenu notre accréditation.

Partager cet article sur